En cette saison hivernale, je ne pouvais pas faire sans vous parler du manteau Opium sorti l'année dernière chez Deer and Doe, une de mes marques de patrons préférée.

Je l'ai acheté dès sa sortie et l'ai cousu l'hiver dernier.
Je viens juste de le ressortir de la garde-robe et je l'aime toujours autant car :
- c'est un modèle élégant et intemporel
- c'est un modèle avec des détails originaux (surtout les poches avec leur effet noeud)
- je l'ai cousu dans ma couleur préférée (et oui, ça compte)
- C'est une des premières pièces vraiment difficile que j'ai réalisé et donc il a une place particulière dans mon coeur de couturière.

Alors Opium c'est :
- un manteau trapèze aussi joli porté ouvert que fermé
- disponible en version avec ceinture (version B; la mienne) ou fermeture à pression (version A)
- des manches raglan avec une jolie couture côté, qui met bien en avant l'aspect longiligne de la manche
- des poches passepoilées origami rappelant une forme de "noeud" très originales
- un manteau doublé permettant d'être créative.

Opium est disponible en format pochette au prix de 14 euros et sous format PDF directement sur le site de la marque au prix de 11 euros.
Il est à noter que les tailles vont du 34 au 46 pour le patron pochette et jusqu'au 52 pour la version PDF ce qui équivaut à :
- du 80 à 116cm de tour de poitrine
- du 60 à 96cm de tour de taille
- du 86 à 122cm de tour de hanche.

Les tissus conseillés pour coudre Opium sont : la laine bouillie, foulée, du draps de laine, de la gabardine de laine. Pour la doublure, on choisira de préférence un tissus qui "glisse" pour faciliter l'habillage comme de la soie ou de la viscose.
Comptez 3m de tissus en laize 140cm et 1,9m pour la doublure.
Pour ma part, j'ai choisi un tissus rouge, mélange de polyester et de laine comme c'était mon premier manteau, je ne voulais pas acheter un tissus de grand prix. La doublure est en coton japonais fleuri et les manches sont dans une doublure en polyester (non électrostatique).
J'ai choisi de mettre en valeur la doublure en la bordant d'un passepoil jaune qui rappelle le coeur des petites fleurs de la doublure.
Enfin, comme je trouvais la ceinture trop épaisse avec les deux faces en laine, j'ai choisi d'utiliser la doublure pour l'un des côté.

Pour ce qui est de la technicité, Opium est classé en catégorie 5 sur 5, c'est-à-dire Expert. En effet, les manteaux, en règle générale, regorgent de détails techniques et sont donc des pièces à réaliser après s'être fait la main sur d'autres types de vêtements. D'autre part, la matière utilisée pour coudre les manteaux est souvent épaisse et complique encore la réalisation de ceux-ci.

Pour Opium, on retiendra comme étapes techniques:
- la réalisation des poches origami passepoilées
- l'assemblage des manches raglan
- la mise en place des passants de la ceinture pour la version B
- l'assemblage du col tailleur qui compte beaucoup d'épaisseur
- la pose de la parmenture
- l'assemblage de la doublure avec la finition des manches
- la finition à la main de l'ourlet du bas
- la mise en place des boutons pression (version A) ou la création de la ceinture (version B).

Détail parmenture

Poche origami

Vous l'aurez compris, je l'adore mon manteau. Plus une pièce est difficile, plus je suis contente de la porter. Ca se voit, non?