J’ai découvert la marque Lot of Things en faisant défiler les publications Instagram sur le CSF qui avait lieu en novembre à Paris. Et voilà que je tombe sur un post qui reprend la collection aux allures vintage de Lots of Things où tous les noms de patrons terminent en « ette ». Je trouve leur logo particulièrement original et les couleurs au top.
Ni une ni deux, je file sur le site de la marque et découvre que nos deux acolytes proposent un patron gratuit : « le chemisier Cosette ».

Alors, Cosette, c’est un petit chemisier « charming » sans manches avec un nœud à nouer sur le devant pour le fermer.
J’adore son petit côté rétro qui fait très années 50 aux Etats-Unis, on se croirait presque dans un bar à milkshake aux couleurs Bubble pop… et hop, le voici dans mon panier.
Je me dis que c’est une excellente manière de tester une nouvelle marque… avant de peut-être me lancer sur le pantalon allumette qui me fait de l'oeil avec ses pattes d'eph...

Cosette est disponible gratuitement en version PDF sur le site de la marque pour les tailles 34 à 48.
Elle convient donc pour les personnes ayant :
- un tour de poitrine compris entre 79 et 110cm
- un tour de taille compris entre 59 et 90cm.

Gala et moi en cours de découpe

Après téléchargement, impression, découpage et assemblage… me voilà en train de couper consciencieusement les pièces en taille 36 de Cosette. Et c’est très simple, il y a seulement 3 « vraies » pièces :
- un dos à couper au pli
- un devant à couper en double
- un col à couper en double
et on rajoutera une pièce pour le thermocollant servant à rigidifier les pattes de boutonnage à couper aussi en double.
Il n’y a donc pas de pied de col pour simplifier le montage.
Pour encore simplifier les choses, les marges sont comprises.

Pour le tissus, j’ai choisi un coupon de viscose en provenance de chez Nomura Tailor à Kyoto au Japon. J’avais choisi ce joli coupon de 100cm*110cm mais n’avais pas encore de projet en tête pour ce tout petit coupon. Cosette est rentrée pile dedans, c’est donc un chemisier très économe en tissus qui pourrait sans doute rentrer dans de grandes chutes.
J’ai sélectionné également un biais crème pour faire raccord avec le motif fleuri et les boutons sont issus d'une fin de stock de la Maison dorée à Ixelles.

Pour le montage de Cosette.
J’ai été un peu surprise du montage de la parmenture qui n’est pas conventionnel. En effet, la parmenture est comprise dans les deux devants. Après un jeu savant de pliage, par ailleurs bien expliqué, on crée la patte.

Les points techniques sont :
- pliage de la parmenture pour la réalisation des pattes de boutonnages et du nœud
- assemblage du col (sans pied de col)
- pose du biais de propreté et du biais caché pour les emmanchures
- réalisation des boutonnières
- réalisation de l’ourlet.

Je n'ai pas été très attentive à la longueur de dos pourtant renseignée (45cm pour la taille 38), et du coup... je savais que Cosette serait courte, mais je ne m’attendais pas à si courte... comme quoi il faut toujours bien lire les explications
Cette version ne pourra être portée qu’en été ou avec un top par-dessous.
Alors je me suis dit que j’allais sans doutes refaire une Cosette plus longue parce que j’aime vraiment bien le modèle. Je pense rajouter 10 bons centimètres.
D’autre part, je me demande si je ne modifierai par la parmenture pour en faire une complète et indépendante des devants.
En effet, je trouve que le montage proposé pour la parmenture n’est pas aussi simple et complique un peu la réalisation de l’ourlet quand on s’approche du nœud à nouer.
Enfin, je trouverai plus joli (au risque de passer pour une maniaque de la finition) de terminer le col par une parmenture, plutôt que par le biais de propreté.

Sinon, je la trouve pas mal ma Cosette... il n'y a plus qu'à attendre le soleil pour la mettre à la plage ou en terrasse.