J'avais envie de commencer à coudre mes vêtements de m et je suis tombée sur la chemise Emmanuelle de Coralie Bijasson, de la marque "C'est moi le patron".

Emmanuelle est une chemise à manches longues se terminant par des poignets mousquetaires. Elle se caractérise par une jolie basque permettant de mettre la taille en valeur soit avec une ceinture fine en tissus ou avec un ceinturon en cuir/simili cuir.
Coralie nous offre le patron du ceinturon "Delphine" que vous recevrez avec le patron de "Emmanuelle".
Vous pouvez acheter le patron au format PDF pour 8 euros téléchargeable directement depuis le site de la créatrice ou sous format pochette au prix de 15 euros.

La chemise Emmanuelle est proposée de la taille 34 à 46; ce qui correspond à un tour de poitrine de 80 à 104cm et un tour de taille de 60 à 84cm.
Le recopiage du patron est aisé. Les valeurs couture de 1cm sont comprises dans le patron, ce qui est bien pratique.
Les crans de montage sont placés de manière intelligente, ce qui permet un assemblage facile.
Je n'ai rencontré aucune difficulté ou questionnement durant le montage de la chemise.
Les instructions sont claires et bien détaillées grâce au "kit de survie" le cahier technique.

Ce modèle s'adresse à des couturiers expérimentés car la chemise est un vêtement complexe à réaliser. Coralie Bijasson l'a d'ailleus classée dans la catégorie difficile, ce qui me semble tout-à-fait pertinent.

Les points techniques sont :
- la réalisation des pinces poitrine
- la réalisation des fentes de manches
- le montage des poignets
- le montage des manches
- le montage du col et pied de col
- la réalisation de la patte de boutonnage
- la création des boutonnières (patte de boutonnage et poignet)

Pour la réaliser, il faudra 2m de tissus en 140cm de large. C'est nécessaire car la basque prend beaucoup de place au moment de la découpe. Coralie conseille les matières fluides et légères pour la réalisation d'Emmanuelle. Pour ma part, j'ai choisi de la réaliser dans un wax bleu de très bonne qualité, il est donc un peu plus épais et je suis contente du résultat. J'ai choisi la version avec la ceinture fine en tissus. Le wax provient d'une boutique africaine du quartier Matongé à Ixelles. J'ai choisi des boutons blancs nacrés provenant d'un bazar en Corée du Sud où l'on achète les boutons au poids.
Je pense en refaire une autre version, peut-être rouge? Qu'en pensez-vous ? et vous... que choisiriez-vous?