Lorsqu'on débute un nouveau loisir créatif, on a envie d'acheter le matériel nécessaire pour bien démarrer son apprentissage. En couture, le choix de matériel est immense et tellement varié qu'il est parfois difficile de déterminer ce qui est vraiment nécessaire et ce qui relève du gadget.
Je vous invite donc à découvrir ma sélection d'indispensables qui compose le kit de démarrage de l'apprenti couturier.

Commençons par l'outil que je préfère et ceci à tel point que j'en ai fait mon logo: les ciseaux!
On choisira au minimum 3 paires de ciseaux pour débuter:
- les ciseaux de tailleur
- les ciseaux de broderie
- les ciseaux à papier / de bureau
et si on le souhaite dans un second temps, on peut également acheter un coupe-fil.

De haut en bas : ciseau tailleur, ciseau papier, ciseau de broderie et coupe-fil

Je vous conseille pour la paire de ciseaux tailleur d’investir dans une paire de bonne qualité aux lames bien aiguisées. Comptez un minimum de 15-20 euros pour votre premier achat. Choisissez une paire de minimum 20cm, cela facilitera la coupe de grandes pièces de tissus.
Pour la paire de ciseaux de broderie, je vous conseille de choisir des petits ciseaux aux lames aiguisées dont les cercles conviennent bien au passage de vos doigts. Cette paire va vous servir à couper les petits fils, à marquer vos crans de montage, à dégarnir et éventuellement à ouvrir une boutonnière...
Certaines paires sont décorées ou utilisent des motifs animaliers. Tout le monde a déjà vu le célèbre motif d’oiseau doré ; comptez environ 10 euros pour ce type de ciseaux.
La paire pour le papier peut être achetée bon marché. Vous pouvez recycler vos ciseau de bureau, ce sera parfait.
Il est strictement interdit de couper autre chose que du tissus avec les ciseau tailleur et de broderie car vous allez abimer les lames. Celles-ci seront émoussées et ne couperont plus jamais aussi bien le tissus. Si vous avez des enfants, tenez ces deux paires hors de leur portée ;-)

Passons aux outils de mesure.
J'en retiendrai plusieurs:
- Le mètre ruban
- L'équerre aristo ou une latte japonaise
- une grande règle ou latte d'au moins 30cm
et dans un second temps un pistolet

Outils de mesure variés : latte, pistolet, mètre ruban, équerre...

Le mètre ruban va vous servir à prendre les mesures. En effet, afin de déterminer votre taille, vous devrez prendre vos mesures. La plupart du temps, vous aurez trois mesures à prendre : le tour de poitrine, de taille et de hanche. En fonction de la prise de vos mesures, vous pourrez vous reporter au tableau de taille fourni avec le patron et déterminer la taille que vous allez recopier.

L'équerre aristo et/ou la latte japonaise vous permettront de recopier vos patrons et ajouter les marges de couture grâce à leur gradation.
La grande latte vous permettra de tracer les grandes lignes droites.
Enfin, le pistolet est un outil bien pratique pour recopier les courbes des patrons.
J'utilise un porte-mine pour recopier mes patrons sur du papier calque que j'achète en rouleau de 10m pour un peu moins de 3 euros.

Après avoir recopié votre patron, vous devrez épingler vos pièces sur le tissus.
Pour les épingles, commencez par acheter des épingles basiques entièrement en métal, et de préférence moyenne (ni extra fines, ni trop épaisses). Les aiguilles à décor sont tentantes mais elles sont peu pratiques pour débuter.
Une boîte de bonne taille est indiquée et je vous conseille d'acheter un aimant à épingles.
Pour ma part, j'en possède 2 et je ne saurais plus m'en passer. Cet outil permet de rassembler les épingles et surtout de ne pas les perdre. Le pire qu'il puisse arriver, c'est lorsqu'on renverse sa boîte d'épingles... avec l'aimant c'est du passé.

Après avoir coupé vos pièces, vous allez coudre avec du bon fils. Ne faites pas d'économies sur le fils. Un fils de bonne qualité est un bon investissement et sera nécessaire pour coudre un vêtement dont personne ne pourra deviner qu'il est fait main. Un fils de bonne qualité ne peluchera pas, ne cassera pas aisément et n'abimera pas le mécanisme de votre machine. Pour débuter, vous pouvez acheter des couleurs basiques comme le blanc, noir, beige, bleu marine et rouge. Cela vous permettra de déjà bien assortir vos fils aux tissus de vos premières créations. Certaines marques de mercerie propose des kits de démarrage, vous pouvez acheter ceux-ci qui permettent de faire une petite économie.

Exemple de kit

Il vous faudra également du fils à bâtir et des aiguilles.
Le fils à bâtir est un fils permettant de fixer temporairement des pièces de tissus ensemble de manière à ce qu'elles ne bougent pas durant la couture à la machine. Le fils de bâti sera alors ôté après la couture à la machine. Ce fils casse aisément, il est assez fragile, c'est normal. Vous trouverez de grosses bobines blanches, ou des plus petits modèles en blanc, bleu clair, jaune ou rouge. Le but étant qu'il soit contrasté avec votre tissus de manière à pouvoir être repéré et ôté une fois l'opération réalisée.
Pour les aiguilles, je vous conseille d'acheter les petits kits reprenant plusieurs longueurs et épaisseurs d'aiguilles. Cela vous permettra de découvrir celles qui vous conviennent le mieux.

Et puis, lorsque vous vous serez trompé, il vous faudra un découd-vite.
Celui-ci est une espèce de petit couteau qui permet de défaire les coutures vite et bien.
Surtout, n'utilisez jamais vos ciseaux pour ouvrir des coutures, vous risqueriez de couper dans votre tissus, de manière irréparable.
Attention, malgré sa taille, le découd-vite est très tranchant/pointu. Soyez donc prudent en le manipulant.
Cet outil sera également utile dans un second temps pour ouvrir des boutonnières.

Outil de traçage et découd-vite

Vous serez amené en fonction de vos projet à devoir utiliser des outils de traçage.
Plusieurs sont disponibles, le plus connu est la craie de tailleur classique mais je la trouve peu pratique à utiliser.
Je préfère utiliser un porte-mine à craie avec une mine blanche ou colorée en fonction de la couleur du tissus sur lequel je dois tracer.
L'inconvénient de celui-ci est que le trait est gros et que lorsqu'il tombe, la mine casse.
Il existe également des stylos effaçables à la chaleur ou au lavage. Je vous conseille de les tester sur le tissus de votre projet afin de juger si le trait disparait bien car il arrive que les stylos laissent des traces.

Enfin, investissez dans un bon fer à repasser si vous n'en possédez pas. Il est obligatoire d'avoir un fer à repasser à proximité lorsqu'on coud:
- pour repasser le tissus
- ouvrir les coutures
- marquer les plis et les ourlets
- ....
C'est un indispensable, vraiment.

Last but not least, la machine à coudre! Si vous débutez la couture seule, vous serez amené à acheter une machine. Je vous conseille d'acheter un modèle de base voir une occasion qui vous permettra de faire vos armes et ensuite d'investir dans la machine qui conviendra à vos besoins. L'autre option peut être d'en demander une à prêter; il y en a souvent qui dorment dans les familles : une maman, une grand mère ou une marraine seront peut-être heureuse de vous faire plaisir. Et pour celles et ceux qui débuteront avec un prof et qui n'aurez personne à qui emprunter, soyez patients et attendez 6 mois de cours, cela vous permettra de tester et de choisir en connaissances de cause la machine de vos rêves.

Ma première machine qui m'a permis de faire mes armes et apprendre

La machine de mes rêves ;-)

Je vous ai préparé La liste de courses pense-bête :
- ciseaux à papier
- ciseaux tailleur
- ciseau de broderie
- rouleau de papier
- latte
- équerre
- mètre ruban
- une boîte d'épingles et son aimant
- bobines de fils
- fils à bâtir
- kit d'aiguilles
- découd vite
- outil de traçage en fonction de vos besoins
- un fer à repasser si besoin
- une machine à coudre si besoin

N'hésitez pas à me dire si ceci vous a aidé, et à partager vos conseils en commentaires.