Chez C'est du Joly nous sommes fans des tissus japonais et cet amour est de longue date! Aussi, j'avais envie de faire un point complet sur ces beaux tissus et motifs qui font battre mon coeur! 

Amoureuse de la tradition japonaise, ses rites, son rythme et ses significations poétiques, j'avais envie de vous partager pourquoi les tissus japonais se distinguent des tissus européens. Nous parlerons donc des spécificités du tissus japonais et  notamment de la signification des symboles qui ornent ces magnifiques tissus.

Nous verrons également comment adapter son métrage pour créer ses projets parce que...oui, les tissus japonais partagent la même largeur que les tissus américains et africains... Ils sont en 110cm de large!

Alors, c'est parti pour le partage! 

Robe Bruyère de Deer and Doe en tissu japonais à motifs de grues et de fleurs - disponible en boutique

Robe issus du livre Dresses de Tomoe Shinohara en tissu japonais moderne et fleuri

Un peu d'histoire

L'industrie textile a une longue histoire au Japon de part sa situation géographique proche de la Chine, de la Corée et de l'Inde... notamment dans le tissage (filage de la soie) et de la teinture!

Les matières traditionnelles employées par les tisseurs et teinturiers japonais sont la soie, le chanvre, le coton et la ramie.  

Pendant des siècles, les japonais fidèles à la recherche de la perfection dans l'imperfection, vont peaufiner leur artisanat. La sophistication s'accroit avec les usages pour répondre aux demandes de la population : les ouvriers ayant besoin de vêtements durables et résistants, la cour de soierie faste, les prêtres, mais aussi les arts du spectacle. Pensons aux somptueuses tenues de geisha, ou aux costumes des acteurs de théâtre traditionnel...

Industrie textile à l'ère Meiji 

Les fermetures éclairs YKK, leader mondial 

Ensuite comme partout dans le monde, l'ère de l'industrialisation est arrivée et l'industrie textile japonaise a été l’un des premiers piliers de la modernisation économique du Japon. Le Japon va exceller dans la qualité des produits particulièrement dans le tissage et la teinture des cotons, mais aussi de la soie et du lin. Aujourd'hui, encore l'industrie textile japonaise est reconnue dans le monde entier et probablement que vous même avez dans votre garde-robe des produits provenant du japon... 

Saviez-vous par exemple que le leader de la fermeture éclair YKK est japonais et fabrique encore aujourd'hui des milliards de pièces par an! Saviez-vous que le denim japonais est un des meilleurs au monde? Au delà du côté industriel et de l'aire moderne, les japonais ont à coeur de conserver et de mettre en valeur leurs arts traditionnels notamment avec les personnes ayant reçu le titre de trésor national vivant; ce qu'on pourrait comparer aux meilleurs ouvriers de France. 

J'avais d'ailleurs eu la chance lors d'un voyage au Japon de pouvoir visiter une filature de soie et un atelier de filage pour la réalisation de kimono traditionnels dans la banlieue de Kyoto, visite se terminant par la découverte des kimonos de soie peints à la main... Un moment incroyable pour la fan d'étoffes et de mode que je suis mais aussi pour les artisans surpris que des européens viennent leur rendre visite dans leurs petits ateliers! 


Qu’est ce qui différencie les textiles japonais des tissus européens?

1. La palette de couleurs

L'Europe a redécouvert dans les années 70 (grâce à feu Kenzo Takada) les jolis imprimés très colorés provenant du Japon. En effet, à cette époque Kenzo fait sensation dans le monde de la mode grâce à ces motifs floraux! 

Ce que l'on retient de la palette de couleurs japonaises, c'est sa richesse mais aussi la qualité de la teinture! En effet, la teinture textile est une étape clé dans la production textile et c'est une spécialité japonaise. Le japon a développé de nombreuses techniques et en a peaufiné la qualité. Je suis sûre que vous avez déjà entendu parler de la teinture à l'indigo ou des techniques de teinture shibori...

Ce savoir-faire qui se transmet de manière traditionnelle (on pense aux maitres teinturiers) permet de donner :

  • de la profondeur à la couleur
  • une richesse de teintes, de nuances...
  • de la durabilité à la teinture
  • tout cela dans le plus grand respect de la fibre.

Les japonais ont également une grande maitrise de l'adjonction de couleurs métallisées comme le doré et l'argenté avec une excellente résistance ce qui permet à ces tissus d'être utilisés en couture vestimentaire. 

Robe Ditte de la Maison Victor en tissu japonais au motif de grues, chrysanthèmes, éventails...

Robe Cardamome de Deer and Doe en tissu japonais à motifs géométriques

Mon kimono japonais en tissu asayake avec ses belles dorures disponible en boutique

2. La richesse des imprimés 

En Europe, nous avons le langage des fleurs, au Japon c'est par les motifs portés sur ses vêtements ou sur le furoshiki du cadeau que l'on offre que s'exprime toute une palette de sentiments. 

Les motifs sont des symboles et sont associés à des concepts... Par exemple, la libellule est synonyme de courage, de force et de détermination... La raison est que la libellule ne peut voler que vers l'avant. C'est donc tout naturellement qu'elle ornait les casques des samourais prouvant ainsi leur détermination en ne reculant pas devant l'ennemi! 

Donc, si en Europe on peut se référer à la symbolique surannée du langage des fleurs, au Japon, les sentiments et les émotions se dépeignent dans les tissu japonais ; qu'ils soient nobles pour les kimono ou de simples tissés légers pour un yukata d'été, le choix du tissus et du motif est régi par le message que l'on veut transmettre.

Les motifs les plus fréquemment utilisés sont :

  • motifs géométriques souvent inspirés de la nature ou d'objets usuels 
  • motifs floraux/végétaux
  • motifs animaliers

Parmi les motifs géométriques, nous pouvons citer:

  • seigaiha inspiré de la vague
  • asanoha inspiré de la feuille de chanvre
  • igeta inspiré de la margelle des puits anciens
  • kanoko inspiré des motifs du daim
  • samehada inspiré de la peau de requin
  • sensu inspiré des éventails
  • ...

Seigaiha doré disponible en boutique

Asanoha - feuilles de chanvre

Shippo 

Parmi les motifs floraux et végétaux, nous pouvons citer:

  • le cerisier (sakura)
  • le prunier (ume)
  • l'érable (momiki / kaede)
  • le bambou (take)
  • la pivoine (botan)
  • le chrysanthème (kiku)
  • ...

Kiku 

Parmi les motifs animaliers, nous pouvons citer:

  • la carpe koi
  • la libellule
  • le paon
  • le papillon
  • le dragon
  • la grue
  • le lapin
  • le chat dont le plus connu le maneki neko
  • ...

Pochon en tissu japonais au motif de carpes koi disponible en boutique

Le paon 

Maneki neko

3. La qualité du tissage

Mes élèves me disent souvent qu'il est difficile après avoir cousu de la qualité japonaise de retourner à des tissus de moindre qualité de tissage... et pour cause, les tissus en coton japonais sont tissés fin et serré ce qui donne des tissus de très belle qualité - c'est indéniable - mais surtout faciles à coudre! 

En effet, ce sont des tissus qui ne rétrécissent (quasiment) pas au lavage, dont les couleurs restent vives lavages après lavage et surtout qui ne bougent pas en dessous du pied de biche. Cela s'explique en partie parce que les japonais sont réputés pour être les consommateurs les plus exigeants au monde, et cela tire évidemment la qualité de leur production vers l'excellence. 

Il est à noter que cette qualité de tissage est partagée par l'ensemble de la production japonaise que ce soit pour :

  • les crêpes appelés chirimen 
  • la soie
  • le lin et les mélange lin/coton dont les japonais apprécient la texture
  • les canvas
  • les doubles gazes japonaises qui sont pour moi les meilleures au monde
  • ...

Double gaze japonaise au motif de mimosa (épuisée) pour ce top ségur

Mélange de lin coton pour cette jupe paperbag (modèle de chez Artesane)

Cotton lawn vert au motif moderne d'oiseaux pour cette robe d'été

Choisir le bon métrage pour son projet

Comme je vous le disais plus haut, les "vrais" tissus japonais sont en laize utile comprise entre 108 et 112cm. Il est donc nécessaire parfois de recalculer le métrage nécessaire pour votre projet même si de plus en plus de marques de patrons font le travail de proposer les métrages nécessaires en 140 et 110cm de large. 

A noter, qu'il est aujourd'hui possible de trouver des tissus à motifs d'inspiration japonaise en 140cm de large. Toutefois, même si les motifs ressemblent aux tissus japonais traditionnels, sachez que ceux-ci sont des tissus de moindre qualité pour la plupart en provenance de Chine. 

Pour vous aider à calculer vos métrages, je vous ai réalisé ce petit tableau bien utile (dont je me sers moi-même régulièrement). A noter que celui-ci est valable jusqu'à la taille 44 environ et que ceci n'est qu'une approximation.  

Une autre technique consiste à prendre les hauteurs. Par exemple, si vous voulez réaliser une blouse simple dans un coton japonais, vous comptez:

  • une hauteur devant 
  • une hauteur dos 
  • une hauteur de manche

Par exemple pour un top: hauteur devant 60cm + hauteur dos 60cm + hauteur manche 30cm = 1,3m de tissu pour ma blouse. 

Voilà un petit aperçu des tissus japonais, ça vous a plus? Dites le moi en commentaire, ça me fait toujours super plaisir de vous lire! 

Et si vous avez envie d'en savoir plus ou de discuter avec moi, n'hésitez pas à passer à l'atelier boutique, je serai ravie de partager avec vous ma passion.

Alors, il n'y a plus qu'à! 

A vos aiguilles!