Il est plus que temps de vous parler des boutons ! Je ne sais pas vous mais moi je suis vraiment fan des beaux boutons, je peux passer énormément de temps devant les étals de boutons des merceries ou chez mes fournisseurs. Je trouve que les boutons permettent de vraiment finaliser une cousette en lui apportant une touche originale, chic ou encore conventionnelle en fonction des goûts de chacun.

Le choix des boutons est une étape que je trouve importante mais aussi amusante dans le processus de couture. J'ai d'ailleurs une belle collection d'avance de boutons dans laquelle je puise à chaque nouveau projet. Si les boutons font partie de la famille des moyens de fermeture de vêtements dont font également partie les pressions, les zips, les velcro... il en existent de bien différents. C'est ce que je vous propose de découvrir dans cet article. 

Un peu d'histoire

Le bouton est un petit objet d’apparence très simple mais qui possède une très longue histoire derrière lui !

En effet, on en retrouve des traces près de 4000 ans avant JC sous forme de coquillages gravés et plus ressemblant à sa forme actuelle autour de 2000 ans avant JC.
A cette époque, les boutons avaient avant tout un usage décoratif et sont donc utilisés dans un unique but esthétique. Ils ne ferment pas le vêtement. Il a fallu attendre près de 3000 ans pour que sa fonction de fermeture soit activée... par l'invention de la boutonnière!

Au XVIIIe siècle, on retrouve la trace des corporations de boutonniers inscrites au registre des métiers en France. Le bouton ferme les vêtements et devient en quelque sorte un bijou. On le décore et on l'enjolive. On utilise des matières précieuses comme l'ivoire, l'argent, ou même des pierres précieuses... réalisés par des artisans. 

Petit à petit, la production de boutons va s'industrialiser et devenir un bien de consommation courante dans sa forme la plus simple. Des manufactures de boutons voient le jour et la production se diversifie. On crée des boutons dans d'autres matières comme le verre, le polyester, ... 

Aujourd'hui, on trouve de nombreux types de boutons, que ce soit par leur forme, matière, taille...
Je vous laisse une petite vidéo de Isaac Mizrahi qui nous retrace brillamment la petite histoire du bouton (c'est en anglais mais rassurez-vous si vous ne maitrisez pas la langue de Shakespeare, il y a des sous-titres) 

Type de boutons

Classiques ou tendance, les boutons offrent un large choix de couleurs, de matières et de formes.

Bien que le plastique soit aujourd'hui la matière la plus exploitée dans la production de boutons, il existe bien d'autres matières pour créer de jolis boutons : nacre, bois, métal, coco, cuir, strass, verre, caséine, etc.

Les boutons plats 

Les boutons plats sont les boutons les plus courants dans la confection. Ce sont ceux que vous allez retrouver notamment sur les chemises et chemisiers mais aussi sur les manteaux, vestes...

Les boutons plats les plus courants sont à deux ou quatre trous percés en leur centre. Ils sont faciles à coudre et peuvent même être cousus avec un peu d'originalité pour les boutons à 4 trous. 

Ces boutons sont disponibles dans de nombreuses tailles mais aussi forme, on en retrouve en forme de coeur, de fleurs... 

Image provenant du site petit citron

Les boutons à pied

Les boutons à pied, à tige ou à anneau ont tous une excroissance au centre de leur face arrière qui permet de coudre le bouton au tissu. Ces boutons sont le plus souvent utilisés pour fermer un manteau ou un pantalon mais on commence à en voir également sur des vêtements plus légers car ils ont un bel aspect décoratif. 

Ce type de bouton est un petit peu plus difficile à coudre que les boutons plats. En effet, lors de la couture, ils auront tendance à bouger (de part leur tige). 

Les boutons fantaisie

Il existe encore une catégorie de boutons que j'appelle fantaisie. Souvent, ils ont des formes amusantes et permettent de customiser un vêtement ou un accessoire. Faites attention lors de vos achats de ce type de boutons, en effet, certains sont de piètre qualité. 

Comment choisir la taille de son bouton ou de sa boutonnière?

Pour créer une boutonnière à la taille de votre bouton, il y a une petite formule à retenir:

le diamètre du bouton + son épaisseur = la taille de la boutonnière

A vous de déterminer ce qui prime le choix du bouton ou la taille de la boutonnière. Je vous avoue que la plupart du temps, je choisis les boutons et ensuite je crée seulement la boutonnière. 

Comment coudre ou recoudre un bouton

Je vous laisse en compagnie de Vanessa Salaün qui nous a fait une vidéo super et comme on dit ça ne sert à rien de réinventer la roue

Cas particulier : renforcer un bouton fort sollicité

Il existe une technique particulière pour la couture des boutons de vestes et manteaux pour leur assurer une durabilité dans le temps (et croyez moi je parle d'expérience). Aujourd'hui, j'utilise moi aussi cette technique lorsque je couds un boutonnage sur un manteau. 

Pour se faire, on va coudre non pas un mais deux boutons : celui extérieur (le classique) et un petit bouton plat à l'intérieur du manteau. Cela va donner beaucoup de résistance à votre bouton.

Voilà, j'espère que vous en aurez appris un peu plus sur les boutons, une chouette fourniture de mercerie.

Il n'y a plus qu'à!