Réaliser les boutonnières est un moment redouté tant des couturiers en herbe que des plus aguerris... Parce qu'après avoir passé des heures de confection; on a pas envie de rater ses boutonnières qui constituent souvent l'étape finale d'une cousette!

 Alors, je me suis dit que j'allais vous faire un petit article sur les boutonnières car même si votre machine à coudre a l'option boutonnières automatiques... il y a quand même quelques consignes pour bien les réussir.

Alors, je vous invite à découvrir quelques unes de mes astuces pour réaliser de belles boutonnières!

Première étape : la préparation et les règles de base 

Avant de se lancer dans la confection des boutonnières, il faut bien penser à entoiler les pièces qui recevront les boutonnières : patte de boutonnage, poignets, col, ceinture de jupe ou de pantalon... cela permet de donner de la stabilité au moment de la couture, de la tenue également à ces pièces stratégiques mais aussi une plus longue vie dans le temps. 

Si vous êtes perdu dans les entoilages (thermoccolants), n'hésitez pas à jeter un oeil à l'article qui leurs est consacré. 

Règles de base pour la création des boutonnières

Les boutonnières ont un sens: soit vertical, soit horizontal. Le choix du sens va dépendre du type de vêtement.

Les boutonnières verticales sont destinées aux pattes de boutonnages des chemises, chemisiers et blouses (sauf le col)

 Les boutonnières horizontales sont destinées aux pantalons, jupes, manteaux, vestes... auxquels on rajoute le pied de col de chemise et les poignet. 

Sens de placement 

J'en avais déjà parlé dans mon article sur les boutons que vous trouverez ici, il y a une convention de placement des boutons et boutonnières.

Pour les femmes, on place les boutons à gauche et les boutonnières à droite

Tandis que pour les hommes, c'est l'inverse, on place les boutons à droite et les boutonnières à gauche. 

Pour choisir le placement et les espacements des boutons, je vous conseille de toujours commencer par les endroits "stratégiques" qui vont permettre de bien fermer le vêtement notamment les hauts. 

Pour les femmes, c'est important de bien placer le bouton de la ligne de poitrine (pour éviter les ouvertures malencontreuses) et de la ligne de taille.

Pour les hommes "minces", j'essaie toujours de commencer par le bouton du haut fermant le col et le début de chemise. Pour les messieurs plus bedonnant, le bouton de la ligne de taille sera aussi important à bien placer.   

Boutonnières verticales pour le chemisier Adélise de Artesane

Boutonnière horizontale pour ce jeans pour mon mari

Boutonnière verticale pour cette chemise homme en tissu japonais

Deuxième étape : Choix des boutons

Un moment que j'adore c'est le choix et le placement des boutons! C'est tellement gai de voir sa cousette se finaliser! Pour tout vous dire, j'ai une réserve personnelle de boutons dans laquelle je vais piocher régulièrement, je place alors ma petite sélection sur le tissus un peu aléatoirement pour bien choisir le bouton qui me plait le plus.

La plupart du temps, les patrons indiquent la taille des boutons, leur nombre et leur placement. Vous pouvez respecter ces instructions ou comme moi décider vous même du nombre et de l'espacement des boutons que vous aurez sélectionnés. 

Mon petit conseil : Achetez toujours un ou deux boutons en plus au cas où vous en perdiez un accidentellement car il peut être difficile de retrouver un bouton semblable des mois, voir des années après. 

Troisième étape : déterminer la grandeur de la boutonnière

Il existe deux techniques principales pour déterminer la grandeur de la boutonnière à partir d'un bouton que vous aurez sélectionné:

  •  soit vous mesurez le diamètre du bouton et vous rajoutez l'épaisseur du bouton; cela équivaut à la longueur de la boutonnière 
  • soit vous réalisez une boutonnière "pour du beurre" sur une chute de tissu et vous mesurez la taille de la boutonnière.  

Pour ma part, je préfère la deuxième méthode qui me permet aussi de voir si ma machine est bien réglée avant de me lancer sur ma pièce finale. Une fois le bouton choisi et la longueur de boutonnière déterminée, il ne reste plus qu'à réaliser le marquage! Marquez soigneusement l’emplacement des boutons et des boutonnières sur votre tissu à l'aide de votre craie.

Pour ma part, j'utilise toujours des stylos à craie (aux mines de couleurs interchangeables). Cela facilite grandement la réalisation.  Du côté où vous devez réaliser les boutonnières, reportez la largeur du bouton ou la longueur de la boutonnière de test que vous avez réalisée au préalable et tracez une ligne droite qui vous servira de guide.     

Pour les espacements, je ne pourrai que vous conseiller d'utiliser une règle à boutonnières qui garantissent un espacement régulier des boutonnières et boutons. 

Utiliser une règle à boutonnières

Depuis que j'ai commencé à utiliser cet outil, il ne me quitte plus et j'en ai ajouté une à la panoplie de l'atelier pour les élèves! J’adore cet outil qui simplifie et rend plus rapide l'opération de marquage. C’est vraiment un gain de temps considérable d'autant plus si comme moi, vous aimez changer les espacements et/ou le nombre de boutons prévus par le modéliste. 

 En effet, la règle à boutonnières permet de calculer très rapidement l’écartement à prévoir. Il suffit de l'ouvrir / l'écarter et la distance sera égale entre les différents points de marquage. Il ne reste alors plus qu'à marquer le tissu! Les règles à boutonnières permettent en général de positionner 8 boutons avec un écartement de 1,5 à 8cm. Vous en trouverez dans la boutique en suivant ce lien. 

Quatrième étape : réaliser la boutonnière

C'est le grand moment!  Installez le pied presseur spécial boutonnière et sélectionnez le modèle de boutonnière que vous souhaitez réaliser. Vous trouverez les explications des différents modèles de boutonnières dans le mode d'emploi de votre machine; cela peut être utile de le lire surtout lorsque vous avez beaucoup de modèles proposés.  

Que votre machine fasse des boutonnières de manière automatique ou que vous deviez les réaliser en plusieurs étapes manuellement, je vous conseille de faire un test pour être sûre que tout est en ordre. Je vous conseille également d'ouvrir votre boutonnière test et de faire passer un des boutons que vous avez sélectionné... cela évite bien des drames!  

Une fois ce test réalisé, il n'y a plus qu'à se lancer.  Un dernier conseil, vérifiez bien que votre cannette soit remplie car c'est vraiment embêtant lorsqu'on tombe en panne de fil au milieu de la boutonnière. 

Cinquième étape: fendre la boutonnière 

 L'étape tant redoutée et ... il ne faut pas se louper!  Il existe plusieurs méthodes : 

Pour ma part, j'utilise les petits ciseaux de broderie traumatisée par un accident de découd-vite.  trouve que j'ai beaucoup plus de précision avec mes petits ciseaux. Vous en trouverez d'ailleurs en boutique avec plusieurs design sympa

Je me laisserais bien tenter par le cutter à boutonnière... je vais tester et vous reviendrai avec les résultats car - apparemment - ça a l'air top.

Sixième étape bonus : coudre les boutons 

Je ne pouvais pas finir cet article sans vous parler de la couture des boutons. 

 1. Prenez un fil pas trop long sous peine de l'emmêler. 

 2 Enfilez le en double. Vous pouvez vous aider d'un enfileur bien pratique surtout si votre vue baisse.Vous obtiendrez donc une boucle à l'extrémité.  

 3. Piquez votre aiguille à l’emplacement du bouton, ressortez l'aiguille un peu plus loin de manière à être proche de l'emplacement du bouton et passez l'aiguille dans la boucle. Et hop, le noeud est fait!   

 4. Cousez votre bouton (selon sa forme: à pied, 2 trous, 4 trous...) en passant dans les différents trous.   

 5. Vous pouvez si vous le souhaitez, faire quelques tours avec le fil entre le bouton et le tissu pour "décoller" le bouton du tissu.  C'est particulièrement recommandé pour les tissus épais comme la laine.  

 6. Faite votre noeud final.  

 Tadam ! Le bouton est cousu et sécurisé!  

Voilà, vous savez maintenant comment réaliser des boutonnières... il n'y a plus qu'à se lancer!