Lorsque je confectionne des blouses, chemisiers ou chemises pour homme; je me pose à chaque fois la question : Alors les boutons, je les pose de quel côté de la patte de boutonnage?

Et oui, il y a une convention dans le sens et celui-ci diffère entre homme et femme! L'aviez-vous remarqué?

Cette semaine, je vous invite à plonger dans l'histoire de la boutonnière afin de retenir pour toujours dans quel sens les placer!

Sens actuel de placement 

Le boutonnage des chemises homme/femme est inversé.

Les chemises pour homme s'ouvrent vers la gauche. Les chemises et blouses pour femme s'ouvrent vers la droite; ce qui veut dire que chez les femmes, les boutons sont situés à gauche, chez les hommes à droite. 

Un peu d'histoire pour comprendre...

Pour comprendre cette différence, nous devons nous replonger au XIIIe siècle, moment de l'invention des boutons. A cette époque, seuls les élites et riches bourgeois pouvaient se payer le luxe de pouvoir arborer des boutons sur leurs vêtements; ceci à beaucoup d'importance pour la suite de l'explication...

En effet, commençons par les femmes... Les femmes nobles ou ayant un statut social important dans la société de l'époque ne s'habillaient pas seules. Elles disposaient d'une servante pour les aider à s'habiller, à passer les différentes couches de vêtements qui composaient leur tenue.
La majorité de la population étant droitière, il était plus aisé pour les servantes de fermer une chemise avec les boutons situés à droite, lorsqu'elles se tenaient en face de leur maîtresse. 

Par contre, les hommes ayant des tenues plus simples à revêtir seuls, ils ne faisaient intervenir leur domestique qu'en fin de toilette. Les hommes boutonnaient donc eux-même leur tenue dont les jolis boutons étaient rangés à droite et les boutonnières cousues à gauche.  Le fait que la servante soit droitière n'avait pas d'influence. De plus, les hommes nobles de l'époque portaient l'épée et il était évident qu'il fallait garder la main libre à tout moment pour pouvoir dégainer son arme sans que la chemise ne vienne gêner le mouvement. C'est donc à la main gauche que revenait la tâche de déboutonner rapidement une veste qui aurait entravé leurs mouvements. Cela est, apparemment, plus facile à réaliser si le pan gauche du vêtement recouvre le pan droit.

Au fil des siècles, les stylistes se sont appropriés cette tradition vestimentaire, passée de génération en génération, même si aujourd'hui la très grande majorité des femmes s'habillent seules et que les hommes ne portent plus d'épée. 

Et les braguettes alors, c'est la même explication?

Pas tout à fait! 

C'est une histoire beaucoup plus récente puisque le pantalon est une pièce du dressing féminin bien plus contemporaine... il fallut attendre la "libération" des esprits et des moeurs mais aussi l'invention de la fermeture à glissière. En effet, la braguette au départ était surtout utile aux hommes pour se soulager sans enlever complètement leur pantalon mais pour les femmes,... ça n'avait aucune utilité. Dès lors, les premiers pantalons féminins ne disposaient pas de braguette, mais se fermaient uniquement à l'aide d'une fermeture éclair placée sur la gauche. 

Et pour les hommes, la braguette s'ouvre à droite, tout simplement pour leur permettre aux hommes de se soulager plus facilement aux toilettes ! Apparemment, c'est plus facile dans ce sens pour les messieurs... nous leur laisserons le soin de juger par eux mêmes. 

A la fin de la Seconde Guerre Mondiale, les femmes revendiquent le port du pantalon pour toutes et le fameux jean's américain!  Pour pouvoir distinguer les modèles féminins des modèles masculins et pour garder le look si distinctif du jean's, la braguette est alors placée à gauche sur les modèles féminins. CQFD!

Depuis lors cette convention stylistique perd de sa force et il arrive maintenant de plus en plus de trouver des jeans femme à l'ouverture à droite et inversement chez les hommes.

J'espère que ce petit moment d'histoire vous aura plu!

A vos aiguilles pour ne plus se tromper dans le sens de boutonnage!