En cette rentrée scolaire, vous vous posez peut-être la question de débuter des cours de couture et hésitez sur la formule. Il est vrai qu’à l’heure de l’information instantanée, il est aisé de trouver des supports d’apprentissage : livres, podcast, vidéo… qui pourraient presque faire passer les cours de couture pour obsolètes.
Du coup, j’ai pris le temps de faire la synthèse de mon expérience de 5 années d’apprentissage assidu pour vous donner mon avis sur la question qui est basée uniquement sur ma propre vécu.

En effet, j’ai la chance d’avoir testé différentes options :

  • en prenant des cours avec des professeurs expérimentés
  • en apprenant de manière autodidacte via des livres dédicacé à la couture, au modélisme, au stylisme, sur les tissus...
  • en apprenant via des vidéo et chaîne youtube
  • en lisant des blogs de professionnels et d’amateurs de loisirs créatifs
  • et enfin en m’inspirant de média sociaux comme pinterest, facebook et instagram...

Pour expliquer ma petite histoire… Lorsque j’ai commencé la couture, j’ai commencé par acheter une machine à coudre. Une Toyota mécanique… Première grosse erreur.
J’ai débuté toute seule en suivant le manuel d’instruction de la machine : enfilage, remplissage de la cannette, points de base… Assez fière de moi, après avoir manipulé la machine plusieurs fois, j’ai pu réaliser mon premier ouvrage : un sac à bento ! Je dois dire que j’en étais satisfaite même si avec le recul je ne peux m’empêcher de voir tous ses défauts.

J’ai consulté des sites web, beaucoup de vidéo youtube sans prendre en compte la qualité des youtubeurs… Deuxième grosse erreur.
Le résultat fût beaucoup de déconvenues : vidéo où il manque des étapes de montage… patron qui ne tombe pas juste… mauvais conseils…méthode peu conventionnelle...
Et puis force est de constater que je ne maitrisais pas convenablement la machine à coudre. Elle ne fonctionnait pas toujours comme je le voulais, je ne comprenais pas pourquoi le fils s’emmêlait, cassait, et je m'énervais…
Bref je commençais à me décourager seule devant ma machine… Troisième grosse erreur.

Après mûre réflexion, j’ai pris la décision de prendre un cours de découverte de la machine à coudre en 2 leçons de 2h30 chacune pour apprendre à coudre un tote bag et une housse de coussin chez Vanessa de la mercerie Wonderland.
Et oh surprise… la maniement de la machine fût de suite plus aisé et les conseils bien plus avisés. Je vous invite d’ailleurs à consulter mon article sur les 10 pièges à éviter lorsqu’on démarre en couture qui sont la synthèse de ce que je ne fis plus après ces 2 leçons.
Ravie de cette première expérience, j’ai donc poursuivi les cours auprès de ma nouvelle prof, et ai bénéficié de ses conseils précieux pour coudre une trousse de toilette, une blouse, une robe simple, une jupe à plis creux… des projets de plus en plus difficiles.
De plus, le fait d’être en groupe, de partager ses difficultés et conseils, d’écouter les conseils de la prof que les autres reçoivent pour leur projet, vous font progresser rapidement et vous stimule à vous surpasser. Et puis, la satisfaction de porter ce que l’on a réalisé devant les yeux ébahis des « camarades » de cours est vraiment grisante, de même que l’envie d’avancer toujours plus vite.

Ces cours m’ont également aidé à avoir un regard critique sur les vidéos que je regardais et à me constituer un catalogue de « bons sites » mais aussi de bons livres, magazines, magasins, bons plans…
De ce fait, j’ai pu commencer à apprendre par moi-même. J’ai alterné pendant les 3 dernières années des périodes de cours avec des cartes de 10 séances de 1h30 et des moments sans cours où j’apprends seule. Je retourne le plus souvent aux sessions de cours (toujours chez la même prof, on ne change pas une équipe qui gagne), lorsque je démarre un projet plus compliqué. Dernièrement je l’ai fait pour le montage d’un manteau, d'un body et la réalisation d’un maillot de bain qui sont des pièces techniques.

Il y a deux ans, j’ai investi dans une nouvelle machine à coudre électronique, cette fois. Une machine que j’ai mis du temps à choisir pour qu’elle réponde réellement à mes besoins. Je vous conseille donc de ne pas acheter de machine à coudre sur un coup de tête comme je l’ai fait en démarrant la couture.

https://www.instagram.com/p/B1es8bjobi2/

Je dois quand même avouer avoir essayé un autre cours de couture dont l’abonnement était moins cher. Les promesses étaient "venez apprendre le modélisme avec des profs issus d’école de stylisme". J’ai été très déçue de réaliser au final un seul patronage de buste dont on ne s’est plus servi ensuite, un modèle de chemise burda et un pantalon dont le modèle provenait de chez Deer and Doe… donc très décevant lorsque le but est d'apprendre le modélisme. Et ce qui m’ennuie le plus c’est que lorsque vous cherchez un cours de couture sur Bruxelles, c’est la première adresse sur laquelle vous allez tomber.
Je vous conseille donc d'être attentif lorsque l’offre de cours vous semble trop bon marché… c'est sans doute trop beau pour être vrai. Les tarifs des cours de couture sont souvent autour de 12 euros/h pour un prof de qualité. Plus il est diplômé ou reconnu, plus le tarif sera élevé. Un autre point d’attention est le nombre de participants. Si vous payez
6 euros/h et que vous êtes 20 participants pour un seul prof ; passez votre chemin. Idéalement 6 personnes constituent un bon groupe pour que chacun reçoive l'attention du prof.
Les cours individuels sont aussi une option, les tarifs débutent souvent à 20 euros/h et vous trouvez une belle offre de cours comprise entre 20 et 30 euros/h.

En synthèse, je dirai que si vous êtes une aventurière et que vous n’avez pas peur de rater un projet, de le démonter, de le recommencer, de gâcher du tissus… vous pouvez vous lancer complètement en autodidacte. Vous devrez apprendre à être critique et être persévérante.
Si vous êtes vite découragée lorsque vous ratez quelque chose, que vous êtes perfectionniste, les cours seront sans aucun doute une meilleure option pour vous.
Et puis si vous êtes un peu des deux, comme moi, je pense que l’alternance de cours et de périodes de création seule peut être une excellente solution.

N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires ou de votre propre expérience.